1an

Je reviens souvent ici en secret. Je remonte les archives pour retrouver une date, un moment, une adresse. Et puis ces derniers temps pour regarder des photos du Joli au même âge que la Douce, pour voir comme ils se ressemblent c'est vrai. Durant leur première année ils ont les yeux presque de la même couleur, n'ont ni l'un ni l'autre de cheveux, peu de dents, et les joues qui sourient.

Le weekend dernier j'expliquais à Emma que je suis triste finalement de ne pas avoir tous ces petits moments répertoriés pour la Douce. Parce que depuis un peu plus d'un an ce blog est au ralenti ralenti. Il n'est pas perdu pourtant. Et je veux me forcer à revenir ici régulièrement. Je n'ai pas d'albums photo de mes enfants petits, mais j'ai ici. Et je voudrais bien continuer à y raconter les petites choses. Toutes les petites choses. Celles qui sont peut-être très petites quand on les écrit mais qu'il est chouette de retrouver après. La vie quoi.

Aujourd'hui ma petite douce a 1 an. Elle est partie à la crêche avec un gâteau à partager. Avec une bougie. Elle a commencé à gigoter dès qu'on a passé la porte de la cour pour qu'on la sorte de la poussette, pour que surtout surtout on ne l'oublie pas là, elle qui avait tellement envie d'aller jouer là-bas, avec les autres. On l'a posée par terre le temps de tout expliquer et elle a tendu les bras très haut très haut pour que la personne qui était là la prenne dans les bras et l'emmène dans la pièce à côté. 

Il y a 12 mois elle était arrivée tellement vite, elle qu'on avait attendu si longtemps. Et depuis toujours comme l'enfant Kirikou c'est elle qui a tout décidé, tout ce qui est bon pour elle, elle le sait. Elle se sèvre toute seule, elle veut manger en vrai, elle ne veut plus de purée toute lisse de bébé, elle veut des morceaux, elle veut manger toute seule... Et elle sait très bien nous l'expliquer. Alors on arrête le sein, on lui donne des morceaux, et on l'écoute nous raconter sa vie, nous montrer de son petit doigt pointé, commencer à parler et faire rire son frère aux éclats pour de vrai.

(et ci-dessus quelques images de l'envers du décor de la petite série de la Douce sur sa peau d'agneau. Une photo par mois depuis le tout début. Il y a des jours où ça devient compliqué de la faire poser sur le dos sans bouger.)