paris2parisparis3

 

À Paris il y a toujours, toujours, les jolies façades et les chaises de café. Les gens qui passent et les boutiques. Celles qu'on ne regarde même pas, celles devant lesquelles on bave et celles qui sont trop à la mode mais qu'on aime quand même. À Paris il y a aussi les copains, ceux qu'on connait déjà et ceux qu'on rencontre pour la première fois. Ceux qui habitent là, ceux qui sont de passage. Il y aura toujours ceux qui nous montreront les choses et ceux à qui on les fera découvrir.

À Paris cette fois-ci, les matins étaient frais et les feuilles d'automne. J'étais là pour deux jours pour trois nuits. En reconnaissance. À partir de la nouvelle année, c'est décidé c'est vers là-bas que nous habiterons, tous ensemble rassemblés, enfin. Pour la première fois pour de vrai tous les quatre dans la même maison tous les jours de l'année. Ça fait quand même plus de deux ans que ça ne nous est pas arrivé. Il me tarde et ça me fait peur, il va falloir encore tout changer. Alors je suis allée voir. Les rues qu'un jour on connaitra par coeur, le quartier, l'école et le grand parc d'à côté. La boulangerie, le bistrot et le magasin de BDs. Les tickets de métro et le rer C. Toutes ces choses qu'il faut apprendre et puis qu'on fera ensuite sans y penser. Peu importe la ville j'ai toujours habité dans le centre, et je n'arrive pas encore à me faire à l'idée que cette fois je serai à côté. C'est très bien, je le sais, c'est même idéal pour commencer. Les trottoirs larges, la place pour courir, le calme de la rue, l'agence juste à côté et le prix du loyer. C'est très bien mais il n'y aura pas de joli café au coin de la rue ni de gens qui déambulent à toute heure sous nos fenêtres. Il faudra s'habituer, à marcher jusqu'à la gare, à attendre sur les quais. J'espère, j'espère qu'on va y arriver et que quand même on arrivera à en profiter. De toutes façons à Paris il y aura toujours les musées, les expos, les gens et les chaises de café. Et puis maison Bastille chez qui se retrouver.