DSC_7265 copyDSC_7284 copyDSC_7279 copyDSC_7286 copy

Le Joli a donc passé sa toute première vraie semaine d'écolier. J'ai signé le cahier de liaison et on a acheté un paquet de feutres épais. La réunion de rentrée n'est pas encore passée et je suis déjà épatée de toutes les choses assimilées. Le Joli apprend à être élève et c'est chouette à regarder. Il y a le verbe "se ranger" et la salle de "motricité". Il y a les jours de la semaine puisqu'on chante le facteur n'est pas passé. Il y a les roulades, le vert clair et le vert fonçé. Il y a la cour et le petit sac qu'il ne rechigne plus à mettre sur son dos. Il y a les copains et les bonshommes et je suis tellement contente qu'il ait enfin retrouvé goût à dessiner. Ce petit qui aimait tellement ça et qui depuis presque un an avait complètement arrêté si on était pas juste à côté. Un an et quelques jours que l'on est partis de notre Copenhague chéri. Un an déjà, c'est fou ! Cette année est passée à toute allure et je n'ai pas bien sû m'arrêter pour la regarder défiler. Pourtant j'espère bien que les mois qui arrivent je vais savoir respirer. Un petit peu. Même avec deux touts-petits, même avec un papa parti souvent. Même avec un Joli qui deviendra grand frère, un Joli qui grandit mais qui a très bien compris et qui de temps en temps voudrait être tout petit.

Tant de choses, tant de choses, et ça ne fait que commencer.