Apres un chouette cafe du dimanche matin, entre les plans de tomates et la menthe, a l'ombre de la vigne, dans la cour au fond du cafe/epicerie bio dans lequel travaille Mima,
(bien sur j'ai oublie mon appareil photo, trop facile sinon de vous montrer combien c'est chouette, charmant et paisible, tant pis, je devrais y revenir)

bref, apres ca, je cours le quartier a pied, a la recherche de bequilles a louer, un dimanche, pour mon cher Simon qui s'est abimer la cheville en courant hier.

J'ai trouve, des qui arrivent jusque sous les bras, genre grand blesse de guerre...
C'est tres encombrant, et moi ca m'amuse, je me moque un peu...

hehe.